English Français






















   Référence :
    
  
Maisons du Lot
Maisons du Lot
Maisons du Lot
Maisons du Lot Maisons du Lot
 
Visitez la région

   Retour
   Les pierres à vivre
Le bâti quercynois : des chef-d'euvres utilitaires.
L'habitat rural quercynois, utilitaire avant tout, possède le charme inimitable des choses simples.


La maison quercynoise : De forme rectangulaire, le type de maison le plus répandu ne comporte que trois pièces d'habitation situées à l'étage. On y accède par un escalier extérieur suivi d'un modeste perron appelé "bolet". Le rez-de-chaussée, de plain-pied ou légèrement au sous-sol, sert de local de travail : écurie, magasin ou chai de vinification. Cette maison appartient à un paysan propriétaire de quelques bêtes et d'un lopin de terre. Son style est la signature visuelle des causses du Quercy. Le paysan riche possède une maison plus vaste, avec des annexes. Elle est ornée d'un ou deux pigeonniers. A l'inverse, le paysan le plus pauvre se contente d'une maison élémentaire, de plain-pied et de taille réduite. La qualité des matériaux et des techniques est la mème que celle d'une maison plus vaste.

Le pigeonnier : La fiente servait jadis à de multiples usages, dont celui d'engrais. Le pigeonnage, en principe réservé aux grands propriétaires terriens, fut ici permis à tous bien avant la révolution. C'est pourquoi le pigeonnier est indissociable de l'habitat quercynois. Ce peut être une tourelle flanquant la maison ou bien une construction isolée. Il peut surmonter un porche ou bien être perché sur colonnes pour le protéger de l'humidité.

Les constructions de pierre sèches : A chaque printemps au moment du labour, le paysan du Quercy n'avait qu'à se baisser pour cueillir les pierres. Celles-ci sont à l'origine des caselles, également appelées bories ou gariottes, petits chef-d'oeuvres de savoir-faire et de simplicité que l'on découvre au milieu des champs. Bâties sans mortier, en choisissant soigneusement les pierres s'imbriquant au mieux, depuis le sol jusqu'au sommet du toit conique, ces cabanes servaient probablement de remise à outils ou d'abri au paysan qui travaillait loin de chez lui. Leur utilisation comme habitation est plus douteuse.
La pierre sèche compose également les murettes quadrillant le causse et délimitant les parcelles ainsi que les cayrous, tas de caillous alignés qui signalent l'épierrement des sols nécessaires à la mise en culture.

Les moulins : Le vent et l'eau des rivières, telles étaient les deux sources d'énergie à disposition en Quercy jusqu'à l'électrification. Les moulins qui les utilisaient avaient pour fonction de moudre le grain mais également la noix dont l'huile était couramment utilisée en cuisine et pour l'éclairage. Il en reste de beaux spécimens en Quercy. Une association s'emploie à les faire restaurer dans les règles de l'art.


Du bois à la pierre, les matériaux de l'habitat.
Les matériaux de construction et les savoir-faire sont liés aux ressources immédiates, c'est à dire les sols sur lesquels sont bâties les maisons. Décrypter ces matériaux, c'est découvrir leur beauté intime.


La terre : Exempt de roche, le Bas Quercy, de Moissac à Monclar de Quercy en passant par Montauban, fut contraint de bâtir en terre. L'argile, abondante et de qualité, se prête à plusieurs utilisations.
- Cuite, c'est la brique pleine, utilisée depuis les romains dans les cités. Les villes de Montauban et Moissac sont de superbes exemples de son usage. Elle n'a pénétré les campagnes qu'au XIXè siècle.
- Malaxée à l'eau, elle donne un excellent mortier.
- Additionnée de paille, de foin ou de céréales, elle compose le torchis, matériau utilisé pour la construction des maisons à colombage, également appelées à pans de bois.
- Simplement séchée dans des moules de bois au soleil, elle devient une brique de terre crue qui peut être utilisée seule ou bien en alternance avec des briques cuites pour plus de solidité. De telles maisons ont traversé les siècles depuis le Moyen-Âge.
La terre cuite est également à l'origine des tuiles qui composent la plupart des toitures du Quercy. Dans le Quercy Blanc et le Bas Quercy, règne la tuile canal. Au nord de la rivière Lot et sur le causse de Limogne, la tuile plate est la plus utilisée.
La pierre La pierre La pierre
La pierre :
Abondante, elle règne sur la majeure partie de la région, à l'exception des pays de Moissac et de Monclar dans le Bas Quercy. Elle se présente cependant sous des formes et des qualités diverses selon les zones. La Bouriane est riche d'un sol de calcaire et de grès ocre jaune dont la teinte illumine les villages. Le Ségala, possède un sol de roches volcaniques. La pointe du Haut Quercy dispose de calcaires ocre gris et argilo micassés qui donnent leur teinte rouge au village de Castelnau. Le grès est fréquent en Bouriane, Limargue, Ségala cantalien. La roche, récoltée patiemment par l'épierrement qui permettait d'isoler la terre arable, était accumulée sous formes de murettes qui délimitent encore les parcelles. Elle a permis également la construction de cabanes de bergers en pierre sèches, appelées gariottes ou caselles.
Le bois :
Après la pierre, c'est le matériau traditionnel le plus utilisé. A défaut de grandes forêts, plusieurs régions du Quercy sont plantées de petits chênes. Ceux-ci ont permis la construction de charpentes, de planchers et de murs appelés murs à pans bois. Des panneaux de boiseries, mortaisées et chevillées constituent l'ossature de la maison. Les espaces sont ensuite comblés à l'aide de torchis. Les sections sont fines mais ces murs qui ne dépassent guère dix à quinze centimètres d'épaisseur ont traversé les siècles. Ils sont employés pour la maison, le pigeonnier et les annexes. Le tout est ensuite crépi mais si le travail est soigné, le bois est laissé apparent. Les maisons à pans de bois et pierre ou petites briques sont surtout visibles dans les villes.
Le bois


 
Propriété avec vignoble bio

 Création : Néo-multimédia
Châteaux - Manoirs Belles demeures Maisons de maître Propriétés - Fermes Maisons d'hôtes - Gîtes  Moulins 
Maisons de campagne Maisons de village Maisons de ville Maisons contemporaines Appartements Activités touristiques
 © 2011